DeStalk

La communauté de la sécurité informatique, le monde académique et éducatif, les organisations de la société civile et les autorités gouvernementales travaillent ensemble pour lutter contre les nouvelles formes de violence sexiste : les cyberviolences et les stalkerwares – ou logiciels espions de harcèlement – dans les relations intimes.

Le projet DeStalk développera une stratégie de renforcement capacitaire à plusieurs niveaux pour former et soutenir les professionnels des services d'aide aux victimes et des programmes auprès des auteurs de violence, les responsables des institutions et des gouvernements locaux, ainsi que d'autres parties prenantes impliquées. L’objectif ? Leur permettre de mieux appréhender la cyberviolence sous ses différentes formes, et de prendre des mesures adéquates pour la combattre.

Pourquoi DeStalk?

La violence sexiste et les abus en ligne sont étroitement liés. En Europe, une femme sur dix a subi des violences en ligne depuis l'âge de quinze ans et 20 % des jeunes femmes sont victimes de harcèlement sexuel en ligne. 70 % des femmes qui ont été victimes de harcèlement en ligne sont également victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur partenaire ou ancien partenaire. De même, 71 % des agresseurs domestiques surveillent les activités informatiques des femmes, tandis que 54 % surveillent les téléphones portables des victimes à l'aide de stalkerwares. A l’échelle mondiale, la hausse de l'utilisation de ces logiciels espions sur les appareils mobiles des utilisateurs est très forte, les pays européens les plus touchés étant l'Allemagne, l'Italie et la France.

Les cyber-abus et les stalkerwares représentent des formes de plus en plus répandues, souvent cachées, de violence sexiste. Harcèlement sexuel et brimades mysoginiques, cyberharcèlement, revenge porn, installation cachée de stalkerwares sur téléphones... Tout ceci fait partie des abus perpétrés en ligne contre les femmes.

Dans ce contexte, le projet DeStalk permettra d'accroître les capacités des différentes autorités à travers l’UE, en se dotant d'instruments innovants pour développer des campagnes efficaces, et d'étendre la portée des professionnels et acteurs impliqués.

Le projet DeStalk permettra également de sensibiliser le grand public à ces formes de violence très répandues et d'appeler les acteurs stratégiques à agir.

Notre action

Concrètement, le projet DeStalk : 

  • Développera une plateforme innovante d'apprentissage en ligne et formera les principaux acteurs, tant les professionnels accompagnant les victimes que les autorités publiques et les agents des forces de l’ordre.
  • Proposera de nouveaux outils et conseils aux professionnels de la protection des victimes, ce qui permettra aux ONG d'améliorer leurs programmes de soutien.
  • Mènera une campagne pilote de sensibilisation, dans une première région, et définira des lignes directrices que cette campagne puisse être reproduite par des acteurs comme les associations, les institutions et les décideurs politiques.
  • Diffusera un programme de formation, des outils et des lignes directrices pour que les acteurs intéressés puissent eux-mêmes donner cette formation, par le biais de communications en ligne et d'autres actions au niveau régional et européen.

Equipe projet

Le projet DeStalk sera mené à travers l'Europe grâce à la collaboration d'une équipe projet internationale et interdisciplinaire :

  • Fundación Blanquerna, organisation de recherche et d'éducation au sein de la faculté de psychologie, d'éducation et de sciences du sport de l'université Ramon Llull, Espagne - Coordination et soutien scientifique
  • Kaspersky, une entreprise mondiale de premier plan dans le domaine de la cybersécurité - Développement de l'apprentissage en ligne et expertise en matière de contenu informatique
  • Regione del Veneto, le gouvernement local de la région de Vénétie en Italie - Campagne pilote et perspective des autorités publiques
  • Una Casa per l'Uomo, organisation de la société civile travaillant avec les victimes et les auteurs de violences en Italie - Formation des praticiens aux services d'aide aux victimes et aux programmes destinés aux auteurs de violences
  • WWP European Network, association européenne rassemblant les programmes à destination des auteurs de violences - Diffusion et connaissance de la violence liée au sexe

Un Conseil Consultatif (Advisory Board) externe supervisera et soutiendra l'excellence de DeStalk :

  • Nicolas Violland, Commissaire de Police et Conseiller du Délégué ministériel aux partenariats, aux stratégies et aux innovations de sécurité (DPSIS), Ministère français de l’Intérieur
  • Hauke Gierow, Responsible de la Corporate Communications chez G DATA Cyberdefense
  • Martijn Grooten, Conseiller spécial de la Coalition Contre les Stalkerwares

Le projet DeStalk est développé en coopération avec la Coalition Contre les Stalkerwares.

Nous contacter

Coordination Projet : Berta Vall - FPCEE Blanquerna, Ramon Llull University - bertavc(at)blanquerna.url.edu  

Coordination Presse : Dimitra Mintsidis – WWP European Network – d.mintsidis(at)work-with-perpetrators.eu

Partenaires

Last changed: 13.10.2021